Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 12:53

L’être humain est un être social qui dans ses relations apporte aux autres et reçoit des autres. Pour grandir, nous avons besoin des autres Nous sommes tous influencés par quelqu’un, plus ou moins, en bien comme en mal, et consciemment ou non. Il y a tout d’abord les personnes qui enrichissent notre vie personnelle et qui nous font beaucoup de bien par leurs conseils remplis de sagesse et leur bon sens plein d’à propos. Nous avons l’impression de recevoir beaucoup de ces personnes, même si nous passons peu de temps avec elles et si nous ne les voyons occasionnellement. Elles contribuent à notre formation, stimulent notre réflexion, réactivent notre vision et renouvellent notre motivation. Les Américains appellent ces gens-là des “mentors”. Voilà ce que faisait et représentait Jésus pour ses disciples: “un formateur”. Afin de racheter l’humanité pour Dieu, Jésus, avec la puissance de l’Esprit, a suivi une stratégie précise. Il a incarné son message en se concentrant sur un petit groupe d’hommes. Sa façon de faire - que certains appellent aujourd’hui le mentorat - n’a pas pris une ride. Si nous voulons évangéliser le monde, suivons les pas du Maître. Qui suivre? Le 13 juillet 2015 à 20h29’, l”Evangéliste Évangéliste Emmanuel Ntona accompagné de son épouse, couple “libala eza bien”que vous voyez sur la photo de cet article avec votre Coach Dr Kapitao Mbombe, il m’a écrit pour dire que Dieu l’a mis à coeur pour qu’il me demande de devenir son mentor, et bien que j’ai répondu “oui”, mais le vendredi 29 juillet 2016 lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois dans mon bureau, il a réitéré ce souhait et j’ai confirmé cette demande, et voilà je commence à jouer mon rôle de mentor comme je le fais pour les autres comme le champion, leader potentiel Francisco Mbuku en Angola, que j’ai connu aussi sur Facebook comme l’Evangéliste Emmanuel Ntona. Quand je vois le travail de l’Evangéliste Emmanuel en France, je rends gloire à Dieu pour l’oeuvre qu’il est en train d’accomplir comme “Evangéliste”, c’est encourageant et je lui ai dit qu’il sert de modèles aux autres là-bas en Europe, non pas seulement pour des œuvres qu’il pratique . et aussi par son humilité de demander que je sois son mentor. Il œuvre là-bas en France avec son père spirituel qu’il l’a amené au Seigneur et il donne des leçons à ceux qui sont dans ce milieu et qui par orgueil ne reconnaissent plus leur mentor (père spirituel). Je pense que ceux qui ne peuvent prendre exemple sur des modèles ont un problème d’égo. La Bible dit, “Dieu résiste aux orgueilleux mais Il fait grâce aux humbles (Jacques 4:6), Pourquoi Dieu agit-il ainsi. La raison en est que lorsque les personnes sont remplies d’orgueil, elles ne se laissent pas enseigner: Elles pensent tout savoir. La croissance sans le bénéfice des mentors personnels est vouée à une limite certaine. Dans la mesure où tu aspires à devenir le leader que tu souhaites et pour lequel tu crois que Dieu t’avait créé, il te faut trouver des modèles qui avaient quelques longueurs d’avance sur toi afin d’apprendre d’eux. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il est difficile de progresser quand vous n’avez personne d’autre que vous à suivre. C’est la leçon de la Loi du modèle. L’évangéliste Emmanuel Ntona a compris cela et avec son épouse, ils sont venus chez l’homme de “libala eza bien” et un ainé dans le ministère pour confirmer que la vie est faite des relations et qu’il faut bien les gérer. Si vous ne suivez que vous-même, vous allez vous surprendre à tourner en rond. Recherchez des personnes qui vous permettront d’apprendre de leur vie. 36 ans de vie chrétienne, 30 ans de mariage, plus de 28 ans de ministère dont 10 ans fidèlement et loyalement dans un autre ministère et dans la vie professionnelle, voilà pourquoi ma mission actuelle est de gagner des âmes en gagnant des leaders fortunés en leur servant de mentors. Bien que tout père humain est imparfait, sa vie ne sera jamais un exemple parfait. Notre exemple ultime, c’est le Christ. Mais Dieu envoie des pères sur cette terre afin que nous ayons des exemples concrets à suivre (1 Corinthiens 4:19). Que Dieu vous bénisse!

De la part du pasteur millionnaire, l’Apôtre de Jésus, Archevêque Mentor Coach Dr. Kapitao Mbombe, Vice-Président National de l’ERC et Membre fondateur. Contact: 243999937079 - 243895557042 et e-mail: libalaezabien@gmail.com et suivez chaque dimanche à 5h45’, l’émission “LA VOIX TRIOMPHANTE” à la RTVS1 satellitaire avec votre décodeur à la fréquence 820.25 MHZ

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 15:58

THEME : LE MIRACLE EST DANS TA BOUCHE

Ecritures : Proverbes 29 :11 ; Matthieu 5 :37 ; 2 Corinthiens 4 :13

Vérité fondamentale : Dites ce que vous désirez voir arriver et ne dites pas ce que vous craignez de voir arriver.

Si vous n’avez rien à dire de vrai, point n’est besoin de mentir. Si vous ne pouvez rien dire de positif, vous avez au moins la possibilité de vous taire. Vous n’êtes pas obligé de dire quoi que ce soit, tant que vous n’avez pas appris à faire une confession positive. « L’insensé étale tous ses sentiments, mais le sage se retient de montrer les siens » (Proverbes 29 :11). Que faire entre le moment où vous parlez et celui où vous recevez. Supposons que vous avez mal à la cheville, de deux choses l’une, où vous pouvez dire « je suis guéri parce que la parole de Dieu dit que je suis guéri », ou bien alors : « Ma cheville me fait mal, mais je crois qu’lle est guérie, parce que la Parole de Dieu ne ment pas ». Vous pouvez aussi dire que vous ne vous préoccupez pas de l’état de votre cheville, mais de ce que la Parole de Dieu dit à ce sujet, et elle dit qu’elle est guérie. Puisqu’il ne vous est évidemment pas possible de dire que votre cheville ne vous fait pas mal, vous n’avez pas besoin de faire de commentaires (autres que ceux de l’Ecriture proclamant la guérison), à moins, bien sûr, que quelqu’un ne vous demande avec insistance si vous souffrez. Le désir de Dieu est de nous voir dire la vérité, quelles que soient nos raisons. « Car la Parole de l’Eternel est droite, et toute son œuvre s’accomplit avec fidélité » (Psaume 33 :4). Jésus dit : « Que votre parole soit oui, oui, non, non : ce qu’on y ajoute vient du malin » ( Matthieu 5 :37) . En d’autres termes, dites ce que vous désirez voir arriver, et ne dites pas ce que vous craignez arriver. La ruse de satan c’est d’avoir amener le Corps de Christ à prier ses craintes au lieu de prier sa foi. Cette liste de « Plus jamais ça » se base sur un passage de Romains 10 :8-10 : « Que dit-elle donc ? La Parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut ». Elle est également en harmonie avec l’esprit de foi, tel qu’il est révélé dans 2 Corinthiens 4 :13 : « Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Ecriture ; j’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ! Nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons ». Voici ma liste de « Plus jamais ça ». Je ne confesserai plus jamais : « je ne peux pas » car « je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4 :13). Je ne confesserai plus jamais le manque car « mon Dieu pourvoira à tous mes besoins selon richesse, avec gloire, en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :19). Je ne confesserai plus jamais la peur, « car ce n’est pas un esprit de timidité (de peur) que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse » (2 Timothée 1 :7). Je ne confesserai plus jamais le doute et le manque de foi car nous recevrons « la mesure de foi que Dieu a départie à chacun » (Romains 12 :3). Je ne confesserai plus jamais la faiblesse, car « l’Eternel est le soutien de ma vie » (Psaume 27 :1) et que « ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté »(Daniel 11 :32). Je ne confesserai plus jamais la domination de la maladie dans ma vie, car « c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris »(Esaie 53 :5). Je ne confesserai plus jamais la servitude, car les Ecritures nous disent « là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Corinthiens 3 :17). Mon corps est le temple du Saint-Esprit. Je ne confesserai plus jamais la condamnation, car « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ « (Romains 8 :1). Je demeure en Christ ; ainsi je suis libre de toute condamnation. Je ne confesserai plus jamais l’inquiétude et la frustration car « je me) décharge sur lui de tous (mes) soucis, car lui-même prend soin de (moi) (1 Pierre 5 :7). Plus jamais ça ! Que Dieu vous bénisse !

De la part du pasteur millionnaire Archevêque Mentor Coach Dr. Kapitao Mbombe

Contact: +243999937079/895557042/818120092

 

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 14:02

Les gens comme Daniel et Paul lisaient des livres. Il n’est pas étonnant qu’ils soient allés si loin dans le ministère. Daniel a dit: “Moi, Daniel, j’appris par les livres...” (Daniel 9:2). Le prophète Daniel lisait les livres écrits par Jérémie. Bien qu’il fut pourvut de sagesse, de discernement et de lumière avec lesquels il était capable de démêler des questions sentencieuses, il avait tout de même besoin d’informations adéquates pour prendre ses décisions. L’apôtre Paul lisait des livres et des parchemins. Il attachait tellement d’importance à ses livres qu’il demande à Timothée de les lui apporter. “Quand tu viendras, apporte le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpus, et les livres, surtout les parchemins” (2 Timothée 4:13). La Parole de Dieu est notre principal outil d’information et de direction. D’autres livres spécialisés dans le secteur où nous sommes impliqués nous aideront aussi dans notre prise de décisions. Ce sont des assistances décisionnelles a dit le Bishop David Oyedepo dans son livre intitulé:”Comprendre la prospérité financière”. Vous amplifiez la sagesse pas seulement dans vos prières, mais aussi à travers des outils d’épanouissement adéquats, des livres et des bandes audio/vidéo qui illumineront votre entendement. La Parole de Dieu rend sage. Nous devons par conséquent passer du temps avec la Parole de Dieu, et des supports adéquats d’assistance à la compréhension de celle-ci, en relation avec le but que nous poursuivons. Warren Buffet, l’un des plus grands investisseurs du 20ème siècle se situant au 3è rang des hommes les plus riches du monde, est célèbre pour avoir dit que le meilleur investissement qu’il ait jamais fait dans sa vie, et que n’importe qui peut faire, c’est en lui-même. Il dit que des ouvrages de développement personnel, une formation autodidacte et le cours de Dale Carnegie ont complètement changé sa vie. Le grand motivateur Jim Rohn a écrit ceci dans son livre intitulé“Stratégies de prospérité”: La première chose que je fais lorsque je rends visite à quelqu’un, c’est de jeter un coup d’oeil à sa bibliothèque. Je crois qu’on peut en apprendre beaucoup plus au sujet d’une personne par le biais de sa collection de livres ou de cassettes qu’au cours d’une conversation banale, De fait, la bibliothèque d’une personne, ou son absence, me permet de découvrir ce à quoi pense celle-ci, ou même si elle pense tout simplement. Son choix de livres et de cassettes révèle donc les pensées qu’entretient habituellement cette personne, de même que ses valeurs et ses désirs prédominantes”. Et vous, que révèle votre bibliothèque à votre sujet? La bibliothèque de votre Mentor-Coach Dr Kapitao Mbombe, que vous voyez sur cette publication des photos prises ce lundi 10 octobre 2016, montre à sa gauche la bibliothèque mise à la disposition du public dans le bureau du Ministère Rhema (Kapitao A. Mbombe Ministries), et à sa droite,, la bibliothèque privée qui se trouve à la maison dans son bureau de travail. Les grands leaders sont des grands lecteurs. Investissez en vous-même. Apprenez à travailler plus dur sur vous-même que vous ne le faites dans le cadre de votre emploi. Il y a une grande différence entre les pasteurs qui lisent des livres et ceux qui n’en lisent pas. Ceux qui ne lisent pas sont condamnés à être dirigés par ceux qui lisent. C’est le principe du pasteur érudit a dit le pasteur Dag Hewards-Mills dans son livre intitulé: “La méga-église”. Le Dr. Kenneth Hagin a dit ceci dans son livre intitulé “Mariage, divorce et remariage” ce qui suit: “Dieu n’approuve pas une personne qui n’étudie pas, et Il n’approuve pas son ministère. C’est pourquoi tant de ministères finissent dans le rebut spirituel”. Paul, s’adressant à Timothée, son compagnon, ministre de l’Evangile de Jésus-Christ, lui rappelle d’étudier diligemment pour être approuvé par Dieu (2 Timothée 2:15). Si vous prenez ce verset dans son sens contraire, vous en déduisez que si quelqu’un n’étudie pas, il n’est pas approuvé de Dieu. L’expert en leadership John Maxwell a traité le sujet de la croissance personnelle dans le chapitre intitulé: “Continuer à apprendre pour continuer à diriger “ dans son livre intitulé “Les règles d’or du leadership” en disant que les bons leaders investissent en eux-mêmes, et ils le font non pas comme une fin en soi, mais pour le bénéfice d’autrui”. Investissez en vous-même, c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner”. Que Dieu vous bénisse!

De la part du pasteur millionnaire, Archevêque Mentor Coach Dr. KAPITAO MBOMBE

Contact: + 243999937079/895557942/818120092

 

 

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 22:53

Les gens comme Daniel et Paul lisaient des livres. Il n’est pas étonnant qu’ils soient allés si loin dans le ministère. Daniel a dit: “Moi, Daniel, j’appris par les livres...” (Daniel 9:2). Le prophète Daniel lisait les livres écrits par Jérémie. Bien qu’il fut pourvut de sagesse, de discernement et de lumière avec lesquels il était capable de démêler des questions sentencieuses, il avait tout de même besoin d’informations adéquates pour prendre ses décisions. L’apôtre Paul lisait des livres et des parchemins. Il attachait tellement d’importance à ses livres qu’il demande à Timothée de les lui apporter. “Quand tu viendras, apporte le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpus, et les livres, surtout les parchemins” (2 Timothée 4:13). La Parole de Dieu est notre principal outil d’information et de direction. D’autres livres spécialisés dans le secteur où nous sommes impliqués nous aideront aussi dans notre prise de décisions. Ce sont des assistances décisionnelles a dit le Bishop David Oyedepo dans son livre intitulé:”Comprendre la prospérité financière”. Vous amplifiez la sagesse pas seulement dans vos prières, mais aussi à travers des outils d’épanouissement adéquats, des livres et des bandes audio/vidéo qui illumineront votre entendement. La Parole de Dieu rend sage. Nous devons par conséquent passer du temps avec la Parole de Dieu, et des supports adéquats d’assistance à la compréhension de celle-ci, en relation avec le but que nous poursuivons. Warren Buffet, l’un des plus grands investisseurs du 20ème siècle se situant au 3è rang des hommes les plus riches du monde, est célèbre pour avoir dit que le meilleur investissement qu’il ait jamais fait dans sa vie, et que n’importe qui peut faire, c’est en lui-même. Il dit que des ouvrages de développement personnel, une formation autodidacte et le cours de Dale Carnegie ont complètement changé sa vie. Le grand motivateur Jim Rohn a écrit ceci dans son livre intitulé“Stratégies de prospérité”: La première chose que je fais lorsque je rends visite à quelqu’un, c’est de jeter un coup d’oeil à sa bibliothèque. Je crois qu’on peut en apprendre beaucoup plus au sujet d’une personne par le biais de sa collection de livres ou de cassettes qu’au cours d’une conversation banale, De fait, la bibliothèque d’une personne, ou son absence, me permet de découvrir ce à quoi pense celle-ci, ou même si elle pense tout simplement. Son choix de livres et de cassettes révèle donc les pensées qu’entretient habituellement cette personne, de même que ses valeurs et ses désirs prédominantes”. Et vous, que révèle votre bibliothèque à votre sujet? La bibliothèque de votre Mentor-Coach Dr Kapitao Mbombe, que vous voyez sur cette publication des photos prises ce lundi 10 octobre 2016, montre à sa gauche la bibliothèque mise à la disposition du public dans le bureau du Ministère Rhema (Kapitao A. Mbombe Ministries), et à sa droite,, la bibliothèque privée qui se trouve à la maison dans son bureau de travail. Les grands leaders sont des grands lecteurs. Investissez en vous-même. Apprenez à travailler plus dur sur vous-même que vous ne le faites dans le cadre de votre emploi. Il y a une grande différence entre les pasteurs qui lisent des livres et ceux qui n’en lisent pas. Ceux qui ne lisent pas sont condamnés à être dirigés par ceux qui lisent. C’est le principe du pasteur érudit a dit le pasteur Dag Hewards-Mills dans son livre intitulé: “La méga-église”. Le Dr. Kenneth Hagin a dit ceci dans son livre intitulé “Mariage, divorce et remariage” ce qui suit: “Dieu n’approuve pas une personne qui n’étudie pas, et Il n’approuve pas son ministère. C’est pourquoi tant de ministères finissent dans le rebut spirituel”. Paul, s’adressant à Timothée, son compagnon, ministre de l’Evangile de Jésus-Christ, lui rappelle d’étudier diligemment pour être approuvé par Dieu (2 Timothée 2:15). Si vous prenez ce verset dans son sens contraire, vous en déduisez que si quelqu’un n’étudie pas, il n’est pas approuvé de Dieu. L’expert en leadership John Maxwell a traité le sujet de la croissance personnelle dans le chapitre intitulé: “Continuer à apprendre pour continuer à diriger “ dans son livre intitulé “Les règles d’or du leadership” en disant que les bons leaders investissent en eux-mêmes, et ils le font non pas comme une fin en soi, mais pour le bénéfice d’autrui”. Investissez en vous-même, c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner”. Que Dieu vous bénisse!

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 08:10

THEME : LE MIRACLE EST DANS TA BOUCHE

Ecritures : Proverbes 29 :11 ; Matthieu 5 :37 ; 2 Corinthiens 4 :13

Vérité fondamentale : Dites ce que vous désirez voir arriver et ne dites pas ce que vous craignez de voir arriver.

Si vous n’avez rien à dire de vrai, point n’est besoin de mentir. Si vous ne pouvez rien dire de positif, vous avez au moins la possibilité de vous taire. Vous n’êtes pas obligé de dire quoi que ce soit, tant que vous n’avez pas appris à faire une confession positive. « L’insensé étale tous ses sentiments, mais le sage se retient de montrer les siens » (Proverbes 29 :11). Que faire entre le moment où vous parlez et celui où vous recevez. Supposons que vous avez mal à la cheville, de deux choses l’une, où vous pouvez dire « je suis guéri parce que la parole de Dieu dit que je suis guéri », ou bien alors : « Ma cheville me fait mal, mais je crois qu’lle est guérie, parce que la Parole de Dieu ne ment pas ». Vous pouvez aussi dire que vous ne vous préoccupez pas de l’état de votre cheville, mais de ce que la Parole de Dieu dit à ce sujet, et elle dit qu’elle est guérie. Puisqu’il ne vous est évidemment pas possible de dire que votre cheville ne vous fait pas mal, vous n’avez pas besoin de faire de commentaires (autres que ceux de l’Ecriture proclamant la guérison), à moins, bien sûr, que quelqu’un ne vous demande avec insistance si vous souffrez. Le désir de Dieu est de nous voir dire la vérité, quelles que soient nos raisons. « Car la Parole de l’Eternel est droite, et toute son œuvre s’accomplit avec fidélité » (Psaume 33 :4). Jésus dit : « Que votre parole soit oui, oui, non, non : ce qu’on y ajoute vient du malin » ( Matthieu 5 :37) . En d’autres termes, dites ce que vous désirez voir arriver, et ne dites pas ce que vous craignez arriver. La ruse de satan c’est d’avoir amener le Corps de Christ à prier ses craintes au lieu de prier sa foi. Cette liste de « Plus jamais ça » se base sur un passage de Romains 10 :8-10 : « Que dit-elle donc ? La Parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut ». Elle est également en harmonie avec l’esprit de foi, tel qu’il est révélé dans 2 Corinthiens 4 :13 : « Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Ecriture ; j’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ! Nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons ». Voici ma liste de « Plus jamais ça ». Je ne confesserai plus jamais : « je ne peux pas » car « je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4 :13). Je ne confesserai plus jamais le manque car « mon Dieu pourvoira à tous mes besoins selon richesse, avec gloire, en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :19). Je ne confesserai plus jamais la peur, « car ce n’est pas un esprit de timidité (de peur) que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse » (2 Timothée 1 :7). Je ne confesserai plus jamais le doute et le manque de foi car nous recevrons « la mesure de foi que Dieu a départie à chacun » (Romains 12 :3). Je ne confesserai plus jamais la faiblesse, car « l’Eternel est le soutien de ma vie » (Psaume 27 :1) et que « ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté »(Daniel 11 :32). Je ne confesserai plus jamais la domination de la maladie dans ma vie, car « c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris »(Esaie 53 :5). Je ne confesserai plus jamais la servitude, car les Ecritures nous disent « là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Corinthiens 3 :17). Mon corps est le temple du Saint-Esprit. Je ne confesserai plus jamais la condamnation, car « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ « (Romains 8 :1). Je demeure en Christ ; ainsi je suis libre de toute condamnation. Je ne confesserai plus jamais l’inquiétude et la frustration car « je me) décharge sur lui de tous (mes) soucis, car lui-même prend soin de (moi) (1 Pierre 5 :7). Plus jamais ça !

Que Dieu vous bénisse !

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 09:11

L’être humain est un être social qui dans ses relations apporte aux autres et reçoit des autres. Pour grandir, nous avons besoin des autres Nous sommes tous influencés par quelqu’un, plus ou moins, en bien comme en mal, et consciemment ou non. Il y a tout d’abord les personnes qui enrichissent notre vie personnelle et qui nous font beaucoup de bien par leurs conseils remplis de sagesse et leur bon sens plein d’à propos. Nous avons l’impression de recevoir beaucoup de ces personnes, même si nous passons peu de temps avec elles et si nous ne les voyons occasionnellement. Elles contribuent à notre formation, stimulent notre réflexion, réactivent notre vision et renouvellent notre motivation. Les Américains appellent ces gens-là des “mentors”. Voilà ce que faisait et représentait Jésus pour ses disciples: “un formateur”. Afin de racheter l’humanité pour Dieu, Jésus, avec la puissance de l’Esprit, a suivi une stratégie précise. Il a incarné son message en se concentrant sur un petit groupe d’hommes. Sa façon de faire - que certains appellent aujourd’hui le mentorat - n’a pas pris une ride. Si nous voulons évangéliser le monde, suivons les pas du Maître. Qui suivre? Le 13 juillet 2015 à 20h29’, l”Evangéliste Évangéliste Emmanuel Ntona accompagné de son épouse, couple “libala eza bien”que vous voyez sur la photo de cet article avec votre Coach Dr Kapitao Mbombe, il m’a écrit pour dire que Dieu l’a mis à coeur pour qu’il me demande de devenir son mentor, et bien que j’ai répondu “oui”, mais le vendredi 29 juillet 2016 lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois dans mon bureau, il a réitéré ce souhait et j’ai confirmé cette demande, et voilà je commence à jouer mon rôle de mentor comme je le fais pour les autres comme le champion, leader potentiel Francisco Mbuku en Angola, que j’ai connu aussi sur Facebook comme l’Evangéliste Emmanuel Ntona. Quand je vois le travail de l’Evangéliste Emmanuel en France, je rends gloire à Dieu pour l’oeuvre qu’il est en train d’accomplir comme “Evangéliste”, c’est encourageant et je lui ai dit qu’il sert de modèles aux autres là-bas en Europe, non pas seulement pour des œuvres qu’il pratique . et aussi par son humilité de demander que je sois son mentor. Il œuvre là-bas en France avec son père spirituel qu’il l’a amené au Seigneur et il donne des leçons à ceux qui sont dans ce milieu et qui par orgueil ne reconnaissent plus leur mentor (père spirituel). Je pense que ceux qui ne peuvent prendre exemple sur des modèles ont un problème d’égo. La Bible dit, “Dieu résiste aux orgueilleux mais Il fait grâce aux humbles (Jacques 4:6), Pourquoi Dieu agit-il ainsi. La raison en est que lorsque les personnes sont remplies d’orgueil, elles ne se laissent pas enseigner: Elles pensent tout savoir. La croissance sans le bénéfice des mentors personnels est vouée à une limite certaine. Dans la mesure où tu aspires à devenir le leader que tu souhaites et pour lequel tu crois que Dieu t’avait créé, il te faut trouver des modèles qui avaient quelques longueurs d’avance sur toi afin d’apprendre d’eux. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il est difficile de progresser quand vous n’avez personne d’autre que vous à suivre. C’est la leçon de la Loi du modèle. L’évangéliste Emmanuel Ntona a compris cela et avec son épouse, ils sont venus chez l’homme de “libala eza bien” et un ainé dans le ministère pour confirmer que la vie est faite des relations et qu’il faut bien les gérer. Si vous ne suivez que vous-même, vous allez vous surprendre à tourner en rond. Recherchez des personnes qui vous permettront d’apprendre de leur vie. 36 ans de vie chrétienne, 30 ans de mariage, plus de 28 ans de ministère dont 10 ans fidèlement et loyalement dans un autre ministère et dans la vie professionnelle, voilà pourquoi ma mission actuelle est de gagner des âmes en gagnant des leaders fortunés en leur servant de mentors. Bien que tout père humain est imparfait, sa vie ne sera jamais un exemple parfait. Notre exemple ultime, c’est le Christ. Mais Dieu envoie des pères sur cette terre afin que nous ayons des exemples concrets à suivre (1 Corinthiens 4:19). Que Dieu vous bénisse!

De la part du pasteur millionnaire, l’Apôtre de Jésus, Archevêque Mentor Coach Dr. Kapitao Mbombe, Vice-Président National de l’ERC et Membre fondateur. Contact: 243999937079 - 243895557042 et e-mail: libalaezabien@gmail.com et suivez chaque dimanche à 5h45’, l’émission “LA VOIX TRIOMPHANTE” à la RTVS1 satellitaire avec votre décodeur à la fréquence 820.25 MHZ

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 05:57

THEME : JE TE FERAI PARVENIR A UN AGE AVANCE

Ecritures : Genèse 6 :3 ; Exode 23 :25-26 ; Psaume 90 :10 ; 91 :14,16

Vérité fondamentale : Refusons tout compromis de 70 à 80 ans : n’acceptons pas moins, ayons la foi en Dieu pour obtenir le maximum.

Si nous accomplissions la loi (Romains 13 :8) en observant le commandement que Jésus nous a donné – nous aimer les uns les autres (Jean 13 :34-35) – alors nous pouvons revendiquer la même promesse que les Israelites selon Exode 23 :25-26 : « Vous servirez l’Eternel votre Dieu ; Il bénira votre pain et votre eau » et « J’ECARTERAI LA MALA-DIE DU MILIEU DE TOI ». Il n’y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile ». JE TE FERAI PARVENIR A UN AGE AVANCE ». Nous jouissons d’une alliance meilleure fondée sur de meilleures promesses. Si nous respectons cette alliance, les principes de l’Ancienne Alliance s’appliqueront-ils aussi à nous maintenant ? Je le crois. L’expression : « Je te ferai parvenir à un âge avancé », Dieu n’a pas promis aux Israelites qu’ils ne mouraient pas. Il leur a dit qu’Il les ferait parvenir à un âge avancé. « Puisqu’il m’aime…je le rassasierai de longs jours » (Psaume 91 :14,16). Je sais que le Dieu «qui est plus qu’assez » déclare : « Je le rassasierai de longs jours ». Cela ne veut pas dire que je doive mourir à un jeune âge même si un merveilleux serviteur de Dieu est mort à l’âge de 40 ans. Ce verset ne signifie pas les croyants vivront éternellement au ciel, car même les incroyants vivront pour toujours, mais ils passeront l’éternité dans un endroit et nous dans un autre. Ce verset oparle de longs jours ici-bas. L’attachement à Dieu (1 Timothée 4 :8,15) garantit la perpétuité – une longue vie. Les mots en hébreux pour une « longue vie » sont « les années de vies ». En d’autres termes, « car ils augmenteront la durée de tes jours, les années de ta vie et ta paix » (Proverbes 3 :2), en te souvenant de la loi de Dieu et en gardant Ses commandements Vous saisissez sans doute que les années de votre vie sont conditionnelles. Il s’agit, en effet, d’une promesse de Dieu, mais c’est à nous d’en récolter les bienfaits. Cela dépend de nous. La piété garantit la perpétuité. La Parole nous promet 70 à 80 ans (Psaumes 90 :10). Refusons tout compromis : n’acceptons pas moins, ayons la foi en Dieu pour obtenir le maximum.

Le nombre de nos jours est selon ce que David dit au Psaume 91 :16 : « Je le rassasierai de longs jours et lui ferai contempler mon salut ». Une longue vie est selon Psaume 90 :10 : « Le nombre de nos années s’élève à soixante-dix ans et, si nous sommes vigoureux, à quatre-vingts ans ». Si vous atteignez l’âge de 70 ans et que vous ne soyez pas satisfait, continuez jusqu’à 80. Vivez jusqu’à ce que vous soyez satisfait. Et si, à 80 ans, vous n’êtes pas encore satisfait, continuez de vivre un peu plus longtemps. Jouir d’une longue vie pleine de bons jours dépend de nous bien plus que nous ne le réalisons. Rappelez-vous ce que Paul écrivit aux Philippiens 1 :21-24. Pour Paul, vivre dans la chair était plus utile à l’Eglise parce qu’ainsi, il pouvait lui dispenser son enseignement et à être à son service. . . Le juste demeure ferme dans sa voie (Job 17 :9). En d’autres termes, il va marcher droit dans les voies de Dieu, et il se fortifiera de plus en plus. Les justes se souviennent des anniversaires importants. « Pendant la fête…tu te souviennes toute ta vie DU JOUR… » (Deutéro-nome 16 : 3). La plupart des gens se souviennent de l’anniversaire de leur naissance, comme votre père spirituel et pasteur principal Kapitao Mbombe ce dimanche 17 juillet 2016, 57 ans d’âge jour pour jour depuis le 17 juillet 1959. Merci, Merci, Merci JESUS! Que Dieu vous bénisse !


Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 07:25

Les rebelles ne se souviennent pas de ce qui a été fait pour eux, et ils choisissent souvent d’oublier certaines choses. Judas ne s’est pas souvenu de ce que le Seigneur avait fait pour lui, ni de ce qu’il avait vu et entendu de Jésus. C’est pourquoi il est devenu le personnage détestable que nous connaissons aujourd’hui comme “JUDAS”. La capacité de se souvenir est l’une des qualités spirituelles les plus importantes qu’un ministre puisse avoir. Les gens qui ne souviennent pas réussissent rarement. Ils n’arrivent tout simplement pas à être à la hauteur de certains défis. Si vous deviez demander aux gens d’établir une liste des péchés, ils ne mentionneraient probablement pas le péché de l’oubli. Pourtant, la Parole de Dieu est claire à ce sujet. Oublier, c’est être injuste! Oublier, ne pas reconnaître, ne pas se souvenir sont des péchés devant Dieu. Ceux qui oublient sont injustes. “CAR DIEU N’EST PAS INJUSTE, POUR OUBLIER votre travail et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints” Hébreux 6:10). Il y a des ministres qui ne se souviennent pas de leurs pères spirituels, qui ne se rappellent pas ou ne reconnaissent pas ceux qui les ont aidés. Ces gens-là habitent dans la terre de l’oubli, qui est une terre de mort ( Psaume 88:10-12). Il y a des choses dont les justes se souviennent. Les justes se souviennent des anniversaires importants. “Pendant la fête....tu mangeras....du pain....il en sera ainsi, afin que tu te SOUVIENNES toute ta vie DU JOUR OU TU ES SORTI DU PAYS D’EGYPTE”(Deutéronome 16:3). La plupart des gens se souviennent seulement de l’anniversaire du jour de leur naissance, comme pour moi votre Coach Dr Kapitao Mbombe ce dimanche 17 juillet 2016, j’aurai 57 ANS d’âge. Mais il y a des jours plus importants que votre anniversaire. Le jour où vous êtes né de nouveau (le 20/07/1980), le jour où vous avez été guéri (7 mois et 17 jours après ma naissance et Dieu m’a guéri miraculeusement en criant:”Aaaah”, comme je le dis aujourd’hui”PLUS JAMAIS” et les sœurs religieuses catholiques à l’hôpital Général (ex Maman Yemo) ont dit: “bébé, Dieu t’a sauvé, tu ne mourras pas, et tu serviras l’Eternel” et aujourd’hui, je sers l’Eternel), le jour où vous avez été appelé au ministère (le 08 février 1998), et voilà aujourd’hui j’ai déjà accompli 18 ans et demi dans l’oeuvre ministérielle, ayant servi 10 ans fidèlement et loyalement dans un autre ministère chrétien et aussi dans la vie professionnelle. Ce sont des jours importants dont les chrétiens doivent se souvenir. Se souvenir, c’est donner vie à votre vie! Se souvenir, c’est pratiquer la justice! Dieu nous commande de nous souvenir! Le souvenir est la volonté de Dieu. Les injustes sont ingrats. Soyons reconnaissants. Les gens qui ne se souviennent pas réussissent rarement. Que Dieu vous bénisse.

De la part du pasteur millionnaire, Archevêque Mentor Coach Dr. Kapitao Mbombe. Contact: 243 999937979 - 243 895557042, e-mail: “libalaezabien@gmail.com et chaque dimanche de 5h45’ à 6h30, suivez en direct l’émission “LA VOIX TRIOMPHANTE” à la RTVS1, fréquence 806.25 MHZ avec votre décodeur et siège de l’Eglise Rhema: Banalia n°34, C/Kasa-Vubu, Kinshasa, RDcongo.

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 08:18

Un héritage est quelque chose qu’on laisse à la génération suivante. Ce peut-être des biens qu’on confie à d’autres ou des principes qui ont caractérisé notre vie et qui nous survivront. Ce peut-être des gens que nous avons influencés et dont la vie est meilleure du fait de nous avoir connu. L’héritage le plus considérable que vous laisserez à vos enfants, c’est celui de votre vie de couple “libala eza bien3. Le but de ma vie a été de vivre de telle sorte qu’elle serve ceux et celles qui me suivraient, de tracer un chemin qui permettrait à d’autres d’aller de l’avant dans leur vie plus rapidement qu’ils ne l’auraient fait s’ils l’avaient eux-mêmes tracé. Laisser un héritage, c’est comme planter un arbre, la semence se transforme en un arbre majestueux qui porte la semence à son tour, permettant de ce fait aux générations subséquentes de planter les leurs. Une partie de mon héritage est de vous enseigner à vivre la meilleure des vies. Votre héritage sera de faire de même pour les autres. Donnez de vous-même, sacrifiez-vous pour le bien des autres, prenez le temps de les aider et de les enseigner. Soyez patient, aimant et loyal. L’homme de bien a pour héritage les enfants de ses enfants...(Proverbes 13:22). Joel Kapitao, l’enfant de notre enfant Jocelyne Kikusa fête son premier anniversaire d’âge ce vendredi 08 juillet 2016, cette partie de ce passage biblique s’accomplit dans la vie du couple “libala eza bien” étant des gens de bien. Nous disons à Dieu merci pour cela. En tant que parents, nous souhaitons que nos enfants adultes (ils sont au nombre de six) aient un mariage heureux et qu’ils élèvent leurs enfants afin qu’ils deviennent affectueux, et aussi de bons citoyens. Voilà un objectif louable. L’exemplarité de notre union, couple ‘libala eza bien” est le facteur le plus important pour aider nos enfants à avoir une vie de couple heureuse. La meilleur chose à faire consiste à agir comme Paul: suivre l’exemple du Christ (1 Corinthiens 11:1). Plus nous suivrons le Christ de près en nous comportant l’un envers l’autre comme Il le souhaite, plus ce que nous léguerons sera à l’image du Christ. Que Dieu vous bénisse!

De la part du pasteur millionnaire Archevêque Mentor Coach Dr. Kapitao Mbombe, contact: 243999937079 - 243895557042 et e-mail: libalaezabien@gmail.com et suivez chaque dimanche notre émission “La voix triomphante” à la RTVS1 de 5h45’ à 6h30’ avec votre décoteur à la fréquence 806.25 MHZ.

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 09:32

Il n'y a rien de plus important que la conviction personnelle de servir le Seigneur. "Si j'annonce l'Evangile, ce n'est pas pour moi un sujet de gloire, CAR LA NECESSITE M'EN EST IMPOSEE, et malheur à moi si je n'annonce pas l'Evangile (1 Corinthiens 9:16). Nos collaborations, même les meilleures, les plus harmonieuses et les plus fécondes sont faites pour durer le temps que Dieu veut qu'elles durent. 10 ans, 6 mois et 6 jours ayant servi Dieu en servant un autre homme de Dieu (Archibishop Kutino Fermando,mon père spirituel), Pasteur Enguta (paix à son âme) mon père en Christ qui m'a conduit au Seigneur, Kenneth Hagin (paix à son âme), mon père dans le ministère qui m'a fait découvrir le travail du ministère au travers de ces livres chrétiens, Mbala Mbombe André (paix à son âme) mon père biologique, mon héros ; aujourd'hui à la 19ème année de mon ministère, je suis le père spirituel de plusieurs fils et filles spirituels dont le tout dernier que j'ai consacré dans le ministère est le pasteur Lievain Kabamba, le dimanche 03 juillet 2016. En tant que père, il est de mon devoir de protéger mes fils et filles spirituels jusqu’à ce qu’ils soient indépendants. Même si certains fils et filles ont fini par quitter mon ministère et ne font plus partie de notre église, je leur conseille de maintenir une relation avec moi pour ne pas faire affaire à des fils (filles) dangereux. Toute personne spirituelle hésiterait à critiquer les serviteurs de Dieu, quelle qu’en soit la raison. Marie pensait avoir une bonne raison de critiquer Moïse. Lorsqu’elle le critiqua, elle fut frappée de la lèpre et Dieu lui demanda : « Pourquoi donc n’avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur MoÏse ? » (Nombres 12 :8). Un fils ou une fille qui grandit dans votre demeure et bénéficie de tout ce que vous possédez mais qui ne croit toujours pas en vous est un fils dangereux. Ces fils (filles) dangereux oublient qu’ils n’existeraient pas si leur père n’avait pas été là. Ils oublient qu’ils ne seraient pas dans le ministère si quelqu’un ne leur avait pas permis. Cham a oublié que si Noé n’avait pas construit une arche, il n’existerait même pas ! Ne critiquez pas votre père spirituel, s’il est saoul. Priez plutôt de ne jamais connaître les mêmes problèmes de boisson. Certains jeunes serviteurs et servantes oublient que l’église qu’ils considéraient à présent comme une secte ou comme ils écrivent, les avait ordonnés dans le ministère. Si Dieu vous a demandé de créer votre propre ministère, assurez-vous que vous n’êtes pas un autre Absalom désirant les plaisirs et les privilèges des pasteurs. L’esprit de Guéhazi qui désirait plus de privilèges et l’esprit d’Absalom qui veulent rapidement atteindre la grandeur, fusionnent à ce moment-là. Les fils et les filles qui obéissent à leurs parents sont différents des enfants rebelles, ils sont indépendants et résistants. C’est un fait que vous découvrirez vous-même. Dans le ministère, votre longévité dépend également de votre relation avec vos pères. La longévité détermine votre durée dans le ministère. Vous rencontrerez toujours des gens ayant une plus grande ancienneté. il est important d’honorer ces personnes comme des pères. Même si vous avez un ministère différent, vous devez respecter les pères pour ce qu’ils sont. Jésus et David représentent deux exemples de ministères durables. Le ministère de Jésus dure depuis plus de deux mille ans. Le ministère du Roi David est toujours d’actualité grâce aux Psaumes qu’il a écrits et grâce à la vie qu’il a menée. Malgré ces provocations sérieuses, David maintient sa position à l’égard de Saul. il refusa de voir autre chose en lui que la figure d’un père. De nombreux ignorants s’en prennent violemment à leur père à cause des tors qu’ils voient en eux. Pourquoi ne pas s’inspirer de David, dont le trône est établi à jamais ? Vous ne pouvez certainement pas avoir de meilleures raisons de vous rebellez contre père que David lui-même. Dieu a un dessein unique pour les fils : ils doivent être semblables à leur père. Les gens qui prétendent ne suivre personne ne font que suivre quelqu’un qu’ils ne connaissent pas. Ceux qui excellent dans ministère sont de la même espèce de quelqu’un d’autre. Devenez un autre de la même espèce. Soyez mes imitateurs, comme je le suis-même de Christ (1 Corinthiens 11 :1). Il est bon de suivre d’autres personnes, mais aussi longtemps qu’elles-mêmes suivent Christ de très près. Que Dieu vous bénisse !

De la part du pasteur millionnaire l’Apôtre de Jésus, Archevêque Mentor Coach Dr Kapitao Mbombe

Contact : 243 999937079 – 243 895557042 et e-mail : « libalaezabien@gmail.com

Suivez mon émission : « La voix triomphante » chaque dimanche en direct de 5h45’ à 6h30’ et rediffusion chaque mardi à partir de 0h’ à la RTVS1 satellitaire avec votre décodeur pour capter partout dans le monde àla fréquence 806.25 MHZ et poster chaque fois sur Youtube.

Published by Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Dr. Kapitao Mbombe
  • Le blog de Dr. Kapitao Mbombe
  • : www.kapitaoministries.org
  • Contact

Profil

  • Evêque Principal Dr. KAPITAO MBOMBE
  • 1. Banalia n°34, Commune de Kasa-Vubu. Administration : Croisement  des Avenues Kasa-Vubu n° 64 et Gambela.

2.Q.Vitamine II n°25 à l’Immeuble  du Groupe  Wilmak en diagonale de l’église catholique Sainte–Marie Madeleine  dans la commune
  • 1. Banalia n°34, Commune de Kasa-Vubu. Administration : Croisement des Avenues Kasa-Vubu n° 64 et Gambela. 2.Q.Vitamine II n°25 à l’Immeuble du Groupe Wilmak en diagonale de l’église catholique Sainte–Marie Madeleine dans la commune

E.A.T.T.

1. Banalia n°34, Commune de Kasa-Vubu. Administration : Croisement  des Avenues Kasa-Vubu n° 64 et Gambela.

 

2. Av.Vitamine II n°25,Q.Totaka à l’Immeuble  du Groupe  Wilmak en diagonale de l’église catholique Sainte–Marie Madeleine  dans la commune de Matete.(Réf arrêt pharmacie).

Recherche

Liens